Le projet e-DIP

Le projet e-DIP

Le projet e-DIP

Dynamique environnementale et impacts des cocktails de contaminants provenant des plastiques dans les écosystèmes terrestres

Le projet e-DIP (ANR-21-CE34-0017) a été financé dans l'AAPG 2020 de l'ANR.

Contexte

La pollution plastique menace les sols de dégradation, avec d'importants coûts environnementaux et économiques pour l'agriculture. Considérant les multiples facettes de cette pollution (cocktails de contaminants comprenant des additifs et substances non intentionnelles, apportés seuls en paillage ou mélangés à des matières organiques dans les amendements), ce projet vise à évaluer l'ampleur de cette menace et proposer des moyens d'y remédier. Grâce à une nouvelle méthodologie basée sur une collaboration entre la chimie des polymères et l'écologie du sol, nous explorerons plusieurs scénarios d'exposition des organismes du sol à des plastiques contrôlés, pour évaluer leur toxicité dans différents compartiments (rhizosphère, microorganismes, mésofaune, plastisphère), leurs impacts sur les fonctions du sol et les cycles biogéochimiques, leur dynamique et celle des microorganismes associés et les rétroactions physico-chimiques et microbiennes des sols sur les plastiques. 

Les objectifs de e-DIP sont les suivants :

1) évaluer la toxicité des cocktails de contaminants associés aux plastiques, y compris les polymères, les additifs et les NIAS (substances non-intentionnellement ajoutées), dans différents compartiments de l'environnement : le sol, la biosphère du sol (c'est-à-dire la plante, la microbiote, la mésofaune), la rhizosphère et la plastisphère (c'est-à-dire les débris plastiques colonisés par des micro-organismes)

2) évaluer leurs impacts sur les fonctions de l'écosystème du sol, en particulier sur la stabilisation des matières organiques et sur les cycles biogéochimiques (en se concentrant sur les cycles du carbone et de l'azote comme principales fonctions du sol)

3) comprendre la dynamique des plastiques et des micro-organismes associés dans et entre ces compartiments et

4) explorer les rétroactions des compartiments de la biosphère du sol sur les plastiques, à travers les effets des plantes et des animaux sur le microbiote impliqué dans la dégradation des plastiques et sur les conditions physico-chimiques du sol. 

Date de modification : 04 juillet 2023 | Date de création : 14 septembre 2021 | Rédaction : MFD